Que faut-il savoir sur l’assurance prévoyance médecin ?

L’une des professions les plus exposées aux risques et aux maladies de la vie est celle de médecin. Si vous exercez en tant que médecin indépendant, vous êtes couvert par votre régime obligatoire d’assurance maladie, qui vous offre une couverture relativement basique contre les aléas de la vie. En cas d’arrêt de travail, vous devrez vous contenter des prestations de votre régime, car vous ne bénéficiez pas des garanties de l’employeur. À moins, bien sûr, que vous ne souscriviez une assurance contre les fautes professionnelles.

Qu’est-ce que l’assurance prévoyance des médecins ?

L’assurance prévoyance des médecins est un contrat destiné aux médecins libéraux et aux médecins suppléants. Si vous souhaitez obtenir plus d’informations sur la prévoyance médecin, veuillez lire la suite ici. Si vous êtes couvert par un tel contrat, vous pouvez compléter les prestations de l’assurance maladie obligatoire et obtenir des indemnités plus élevées en cas d’arrêt de travail. C’est une protection supplémentaire indispensable. L’assurance interviendra pour vous permettre de bénéficier d’indemnités journalières si vous vous trouvez en arrêt de travail. Selon les garanties et les conditions de votre contrat de prévoyance, en cas d’invalidité ou de décès, l’assurance prévoyance peut vous couvrir, vous et votre famille. 

Cela peut vous intéresser : Rencontrez un notaire expérimenté à Toulon pour votre succession

Quels sont les avantages du contrat prévoyance médecin ?

Le contrat prévoyance médecin comporte un certain nombre de garanties qui vous permettent de garder la tête hors de l’eau en cas d’accident. Voici quelques-unes de ces garanties.

Garantie maintien de salaire

Une garantie essentielle pour assurer votre revenu même en cas d’arrêt de travail. Vous bénéficiez d’indemnités journalières sans dépasser vos revenus habituels. Pour compléter vos prestations, vous pouvez choisir l’option remboursement des frais professionnels. Cette garantie complémentaire couvre tout ou partie de vos frais fixes, tels que le loyer du cabinet médical et les factures.

A lire également : Trouver une location pendant les vacances d'hiver en France : Conseils et astuces

Couverture de l’invalidité

Vous pouvez bénéficier d’une pension ou d’une indemnité en capital versée par votre employeur en cas d’invalidité professionnelle jusqu’à l’âge légal de la retraite. Vous pouvez choisir le montant de la pension et le degré d’invalidité à partir duquel elle est versée. Comme pour les pensions d’avocats, le degré d’invalidité peut être fonctionnel, quelle que soit la profession du bénéficiaire, ou tenir compte de la spécialisation ou de l’inter professionnalité, ou d’une combinaison des deux.

Couverture décès et invalidité

Une autre garantie essentielle pour les médecins indépendants est la couverture décès et invalidité. Celle-ci est incluse dans le contrat de prévoyance médecin. En cas de perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA) ou de décès, vous ou vos bénéficiaires pouvez percevoir un capital ou une rente. Vous pouvez choisir vos bénéficiaires lors de la souscription du contrat, ainsi que le montant du capital ou de la rente. Le choix des bénéficiaires est libre.

Congé de maternité pour les médecins

En tant que médecin, vous avez droit à un congé de maternité légal de 112 jours (maximum). Selon la loi, si votre revenu annuel est supérieur à 3 919 euros et que vous êtes assurée auprès d’une caisse d’assurance maladie depuis plus de 10 mois, vous avez droit à une indemnité forfaitaire de 3 377 euros et à une indemnité journalière de 55 euros par jour. Vous pouvez souscrire une assurance de réserve pour compléter ces prestations. Vous aurez alors droit à des indemnités journalières équivalentes à celles versées en cas de maladie, notamment si vous êtes en incapacité de travail avant la fin de votre congé légal de maternité, ou si votre arrêt de travail est justifié par une grossesse pathologique.